Qui n a jamais partag ou refus un joint Oui n a jamais respir derri re une porte close l odeur si particuli re de cannabis Mais qui sait exactement ce qu il faut en penser Familier mais myst rieux, interdit mais banal, le cannabis cultive la contradiction Festive et inoffensive pour les uns, inqui tante, synonyme d chec et d exclusion pour les autres, cette petite plante est devenue en quelques d cennies le produit ch ri des adolescents Des millions d adultes en consomment plus ou moins r guli rement sans dommage, mais la fragilit de l adolescence et l augmentation incessante du nombre des usagers attisent les inqui tudes, dans une soci t vou e au culte de la r ussite et de la forme Aujourd hui, on est pour ou contre le cannabis, mais on ignore ses modes d action et ses dangers r els On se contente d opinions sans nuance, qui rel vent de l id ologie et non d une connaissance rationnelle Des discours dangereux parce que les exc s actuels de la dramatisation comme autrefois ceux de la banalisation ne rendent pas compte de la complexit et de la diversit des consommations Parce qu une consommation probl matique dissimule toujours une grande souffrance A travers son exp rience de clinicien, Serge Hefez, psychiatre et th rapeute familial, d crit et d crypte les contextes psychiques et familiaux des consommations de haschich A travers l histoire du cannabis et des enjeux politiques et sociaux, B atrice Bantman, m decin et journaliste, plante le d cor de ces consommations On traversera alors l cran de fum e du cannabis pour planer enfin au dessus des id ologies


1 thoughts on “Un écran de fumée : Le cannabis dans la famille