Quand Marie comprit que son cancer ne lui laissait aucune chance, elle me dit qu elle avait un dernier combat mener raconter son parcours afin qu un jour une loi permette aux gens dans son cas de choisir leur mort Elle entendait d noncer certaines pratiques hospitali res et th rapeutiques scandaleuses, ainsi que l inertie du gouvernement vis vis de l euthanasie, alors que la majorit des Fran ais est en faveur d une mort douce et dans la dignit Elle se mit crire de mani re compulsive, dans l urgence Ce livre sera une obsession jusqu la fin Apr s la disparition de sa femme, Bertrand Deroubaix a ajout cet ouvrage quelques r flexions et un dernier chapitre, le seul que Marie ne pouvait crireMarie Deroubaix fut styliste de mode, puis journaliste et crivain Son combat contre la maladie s est achev en Belgique en octobre , o elle put b n ficier d une euthanasie douce et digne