Un tmoignage mouvant sur la protection des ans, qui doit devenir une proccupation majeure dans notre socit vieillissante l horizon , les plus deans reprsenterontmillions de personnes et un tiers de la population franaise aura plus deans Autant de personnes vulnrables dont certaines, places en situation de faiblesse et de dpendance par les circonstances de la vie, devront tre protges Lhistoire de Rosine anagramme de senior allie les jours heureux la solitude et la mlancolie, et sinscrit dans une ralit sociologique, celle de la maltraitance des personnes ges isolesElle alerte et contribue utilement clairer les choix que la socit devra faire pour garantir la solidarit entre les ges, le bien vieillir et la protection des ansCet ouvrage met la lumire sur une triste ralit et offre des pistes pour l viter EXTRAITMille et une ruses alimentent lexplosion de ce phnomne qui dbute souvent au domicile de la personne ge et est, la plupart du temps, le fait de familiers En outre, la mainmise grandissante des sectes sur le grand ge nest absolument pas ngliger Quand les unes prtendent soccuper des mes, les autres assurent sauver les corps Ainsi, des auxiliaires bnvoles du monde associatif, censs dispenser le rconfort, des psycho gurisseurs et des pseudo thrapeutes, garantissant gurison et mieux tre, appartenant parfois des groupes sectaires, approchent sournoisement des personnes ges ou poussent les portes des maisons de retraite Lalerte, si elle a lieu, vient le plus souvent des familles Si la victime na plus de proches, le pot aux roses peut tre dcouvert une fois les comptes vids ou aprs le dcs de la personne ge, lors de la succession PROPOS DE L AUTEURPrsent dans le domaine social de lhabitat et dtablissements dhbergement pour les personnes ges, Jean Charles Orsini a vcu la situation daidant et recueilli maints tmoignages de fin de vie qui lont dcid alerter sur le sujet proccupant de la maltraitance financire de personnes ges lu local pendant plus de vingt ans, membre du Centre Communal dAction Sociale CCAS , plusieurs annes de dlgation au Logement et lHabitat lont amen identifier les difficults des familles Il dirige un cabinet de conseil en gestion sociale, parcours professionnel et accompagnement de la personne Il est Chevalier de la Lgion dHonneurPrsent dans le domaine social de l habitat et d tablissements d hbergement pour les personnes ges, Jean Charles Orsini a vcu la situation d aidant et recueilli maints tmoignages de fin de vie qui l ont dcid alerter sur le sujet proccupant de la maltraitance financire de personnes ges Elu local pendant plus de vingt ans, membre du Centre Communal d Action Sociale CCAS , plusieurs annes de dlgation au Logement et l Habitat l ont amen identifier les difficults des familles Il dirige un cabinet de conseil en gestion sociale, parcours professionnel et accompagnement de la personne Il est Chevalier de la Lgion d Honneur