Au cours de la derni re d cennie, l usage du terme mobilit , port par le mobility turn, s est progressivement substitu migration dans la sph re politique et dans la recherche sans que ce glissement conceptuel n ait r ellement fait l objet d un questionnement approfondi Ont ainsi t int gr es au sein d un m me corpus analytique toutes les formes de d placement physique des personnes, les mobilit s imaginaires, virtuelles et de communication comme celles des objets L ouvrage les interroge dans une perspective pluridisciplinaire en proposant une r flexion pist mologique autour des termes mobilit et migration et de leurs relations afin d interroger les pr suppos s des mobilities studies Articul en trois parties destin es explorer les liens, porosit s et impermanences de ces concepts, il porte sur la production des cat gories par le politique et l administration, les repr sentations de la migration et de la mobilit , et les reconfigurations apport es par les nouvelles technologies aux fronti res entre mobilit et migrationNathalie Ortar est directrice de recherche au LAET ENTPE, Universit de Lyon, CNRS Monika Salzbrunn est professeure ordinaire en Religions, Migration, Diasporas l universit de Lausanne et laur ate du Consolidator Grantdu Conseil Europ en de la recherche ERC pour son projet ARTIVISM Art and Activism Mathis Stock est professeur en g ographie du tourisme l universit de Lausanne, Institut de g ographie et durabilit