Dans l imaginaire europ en, quelques animaux jouent un r le plus important que les autres et forment une sorte de bestiaire central Le loup en fait partie et en est m me une des vedettes Il occupe d j cette place dans les mythologies antiques, l exemple de la louve romaine, qui a nourri Romulus et R mus, du loup Fenrir, destructeur du panth on nordique, et des nombreuses histoires de d vorations, de m tamorphoses et de loups garous Ces derniers sont encore bien pr sents au Moyen Age, m me si la crainte du loup est alors en recul Les bestiaires dressent du fauve un portrait n gatif et le Roman de Renart en fait une b te ridicule, bern e par les autres animaux et sans cesse poursuivie par les chasseurs et les paysans La peur du loup revient l poque moderne Les documents d archives, les chroniques, le folklore en portent t moignage d sormais les loups ne s attaquent plus seulement au b tail, ils d vorent les femmes et les enfants L trange affaire de la B te du G vaudan constitue le paroxysme de cette peur qui dans les campagnes ne dispara t que lentement Au XXe si cle, la litt rature, les dessins anim s, les livres pour enfants finissent par transformer le grand m chant loup en un animal qui ne fait plus peur et devient m me attachant Seuls la toponymie, les proverbes et quelques l gendes conservent le souvenir du fauve vorace et cruel, si longtemps redout Historien reconnu des couleurs, Michel Pastoureau l est aussi des animaux Depuis sa th se Le Bestiaire h raldique m di val , soutenue en , il n a jamais cess de travailler sur la symbolique animale et l histoire de la zoologie Parmi ses ouvrages publi s au Seuil, citons L Ours Histoire d un roi d chu Bestiaires du Moyen ge Le roi tu par un cochon