En 2003, accompagn e de son orgue de barbarie, Danielle Roullot sillonne les routes des Alpes de Haute Provence, chantant de maisons de retraite en h pitaux Elle constate rapidement, la n cessit de cr er une activit autour de la musique stimulant l en vie des r sidents Elle cr e partir de jeux musicaux, un concept qu elle baptise Ateliers musicaux Port par l ADAC puis par le Conseil G n ral, il connait un vif succ s Aussit t, l auteure comprend que ces s ances vont au del de l activit occupationnelle Elle suit la formation du Centre International de Musicoth rapie puis r dige un m moire bien accueilli Dans ce document, elle d montre m ticuleusement, gr ce son exp rience en g rontologie et son don d analyse, que non seulement, la musicoth rapie a un r el pouvoir th rapeutique mais que le chant et les chansons dites art mineur vont au del du plaisir ils poss dent dans leur essence, tout pour stimuler les facult s cognitives et sont donc l atout de la musicoth rapie.Institutrice en maternelle pendant plus de 30 ans, puis animatrice d Ateliers Musicaux qu elle cr e en 2004, Danielle LAUGIER ROULLOT est ensuite dipl m e en musicoth rapie par le Centre International de Musicoth rapie de Paris en 2010 Actuellement musicoth rapeute en institutions et cabinet dans les Alpes de Haute Provence.