Chaque socit a les vieillards qu elle mrite l histoire antique et mdivale le dmontre amplement Chaque socit scrte un modle d homme idal, et c est de ce modle que dpend l image de la vieillesse, sa dvaluation ou sa mise en valeur La Grce classique, tourne vers la beaut et la force, relgue les vieux une place subalterne Au Moyen Age, le vieillard joue son rle tant qu il peut tenir le goupillon, l pe, la bche ou le livre de comptes La seule limite est l incapacit physique En fait, il n y a pas de troisime ge il y a la vie et la mort A partir du XIVe sicle, le poids des vieux s accrot dans la socit et entrane un regain de critique contre les vieillards La satire des mariages entre des hommes gs et des jeunes femmes revient la mode, comme elle l tait l ge de Plaute Quant la Renaissance, elle renoue avec les idaux des Grco Romains Ronsard recommande de cueillir les roses de la vie , mais dans le mme temps, les vieillards actifs n ont jamais t aussi nombreux l amiral Doria, septuagnaire, lutte contre l octognaire Barberousse, Michel Ange atteintans et Le Titien, L ambigut fondamentale de l attitude envers la vieillesse se retrouve cependant tout au long des sicles, car si le vieillard se plaint de son grand ge, il en tire gloire et cherche prolonger ses jours La fontaine de jouvence n a t elle pas toujours t le plus fol espoir de l homme occidental N en , agrg, docteur en Histoire et docteur s Lettres, Georges Minois est spcialis dans l histoire des mentalits religieuses du Moyen Age et de l Ancien Rgime Il a consacr sa thse d Etat la rforme catholique en Basse Bretagne Il enseigne actuellement Saint Brieuc


2 thoughts on “Histoire de la vieillesse en Occident : De l'Antiquité à la Renaissance (Nouvelles Etudes Historiques)