Depuis les surprises parties cannoises d apr s guerre jusqu son ermitage auvergnat, le th oricien iconique de La Soci t du spectacle fut un buveur inv t rAu soir de sa vie, Guy Debord pr senta son addiction comme la fid le obstination de toute une vie La consommation quotidienne d alcools conditionna son rapport au r el, la cr ation et la politique Elle fut la fois une chappatoire, un pied de nez la soci t bourgeoise, une exploration collective des confins de la libert absolue, le pilier d un nouvel ethos r volutionnaire, une critique en actes des d rives de la viticulture productivisteL art de boire chez Guy Debord refl ta sa m lancolie, d chir e entre la voyance d une soci t utopique et les matins ternes des d ceptions politiquesAnna Trespeuch Berthelot est historienne, auteur de L Internationale situationniste De l histoire au mythe Puf,