Extrait de la pr face de Moriteru Ueshiba A kido d sh JE SUIS VRAIMENT RAVI que la biographie de Morihei Ueshiba, fondateur de l a kido, crite par le d funt d sh Kissh maru Ueshiba, ait t traduite Aujourd hui, l a kido s est r pandu dans quatre vingt dix pays de par le monde Il est largement reconnu et pratiqu au Japon comme par del les mers, par des jeunes et des moins jeunes, des hommes et des femmes tant donn cette large diss mination, il est extr mement important que l a kido soit correctement compris par ses pratiquants Il est, en particulier, indispensable de placer ses pas dans ceux du fondateur, Morihei Ueshiba La publication de ce livre et sa traduction sont tr s significatives cet gard J ai cru comprendre que lorsque le Fondateur tait encore en vie, il avait coutume de dire au d sh Kissh maru Pour que la Voie de l aiki soit correctement transmise, il est n cessaire de faire conna tre l histoire de ma vie au grand public La seule personne qui peut le faire, c est toi Apr s la Seconde Guerre mondiale, l a kido commen a se faire conna tre travers le monde, bien loin du lieu o il vit le jour En tant que fils et disciple d Sensei, Kissh maru d sh fut bient t convaincu qu il devenait indispensable de publier une biographie du Fondateur bas e sur des faits historiques d taill s et av r s Il pensait qu une telle biographie donnerait tout son sens l a kido et serait tr s importante pour son d veloppement ult rieur L tablissement de l a kido en tant que bud fut l oeuvre d une seule et unique g n ration Pour cette raison, il pr sente quelques imperfections, ce qui peut expliquer le fait que le grand public, et quelques fois m me, ceux qui sont devenus des pratiquants d a kido rencontrent quelques difficult s appr hender son ethos et ses techniques Le fait que le Fondateur cherche en permanence am liorer la fois spirituellement et techniquement l a kido qu il avait cr peut tre l origine de ces difficult s lorsqu il expliquait son art, il utilisait les croyances et le vocabulaire shinto, aussi bien que des po mes, sous la forme de doka D une fois l autre, ce qu il cherchait transmettre ses l ves prenait des formes diff rentes et semblait partir dans une multitude de directions Il tait in vitable, vu la profondeur de ses enseignements, que ces derniers ne soient ni faciles ni simples appr hender pour les autresDans l histoire des traditions martiales du Japon, les hommes d exception furent l gion mais peu d entre eux purent pr tendre au statut l gendaire de Morihei Ueshiba Tout au long de sa vie extraordinaire, il ma trisa un nombre impressionnant d arts et de techniques martiales et se consacra jusqu la fin de sa vie l tude des philosophies des coles martiales japonaises Redonnant vie ces traditions dans un syst me totalement nouveau, il fonda l a kido qui, rapidement, est devenu l un des arts martiaux les plus respect s dans le monde Dans cette biographie attachante et convaincante, le fils du Fondateur et le second d shu de l aikido, Kissh maru Ueshiba, d taille la vie incroyable et souvent p rilleuse de cet homme remarquable, depuis ses jeunes ann es marqu es par les turbulences de la Restauration Meiji jusqu sa mort, enProposant de nombreux r cits de premi re main et des anecdotes tir es de documents historiques, l auteur tisse une narration fascinante de la vie du Fondateur, et avec une grande tendresse, nous fait partager ses propres souvenirs de l homme et du p re Kissh maru UESHIBA, fut le D shu Ma tre de la Voie de l aikido N en , il est le troisi me fils, et le seul survivant, de Morihei Ueshiba, fondateur de l aikido Dipl m de l Universit de Waseda en , il est nomm par son p re directeur technique de l Aikikai aikido Hombu D j centre mondial de l aikido Tokyo enEn , il devient pr sident de la Fondation Aikikai et prend la succession du Fondateur enTout la fois enfant, l ve, confident et compagnon d entra nement du Fondateur, Kissh maru est aussi le promoteur de l a kido d apr s guerre Il d c de lejanvier


3 thoughts on “Aikido : L'oeuvre d'une vie